M comme Marguillier

Un dénommé Jean Ghys veuf en secondes noces de Françoise de Pecker décède à Hondeghem en 1750.

Un solide faisceau d’indices établit qu’il s’agirait de Jean Ghys, né à Hondeghem en 1674 et marié à Jeanne Ternynck en 1698. On en a parlé au J.

Les indices : lieu, âge au décès (77 ans), prénom des enfants, indication d’un 1er veuvage (mais sans indication du nom de la première épouse, ce serait trop facile sinon)

Zoom sur l’acte de sépulture :

1750.D.JeanGhysveufx2.zoom

Jean Ghys, homme veuf de la seconde fois de Françoise de Pecker, rentier # # de sa profession

Les deux signes # sont placés en interligne, sous « rentier » et entre « rentier » et « de sa profession ». Il signifient l’ajout de mots

Mots ajoutés en interligne et barrés :

Et magister de l’église

Mots ajoutés en interligne et pas barrés

Et marguillier

Qu’est-ce qu’un marguillier ?

J’ai voulu en savoir plus sur la fonction de marguillier. Il s’agit d’une personne qui gère les biens matériels de la paroisse.

Je me réfère à l’article Les marguilliers des églises du Nord de la France aux XVIIe et XVIIIe, par Philippe Moulis, paru dans le bulletin Historique du Haut-Pays N°80 – 2014. Article disponible sur Researchgate.

L’article concerne les marguilliers de la région de Boulogne, dans le Nord, donc pas exactement Hondeghem mais pas loin quand même. Il s’intéresse aux XVIIe et XVIIIe siècles, c’est la bonne période.

Voilà ce que j’en retiens :

La fonction de marguillier est élective, pour une durée limitée (de l’ordre de 2 ans), nécessite de savoir lire et compter.

Elle nécessite en outre d’être solvable, car le marguillier engage ses bien propres sans pour autant être rémunéré. Si le marguillier décède, sa veuve doit reprendre la charge.
Il y a eu des crises de volontariat pour cette fonction à certains moments.
En milieu rural, les marguilliers étaient souvent des laboureurs ou des fermiers.

Pour approfondir, il faudrait faire une recherche documentaire poussée sur tout ce qui a pu être écrit sur les marguilliers de la région de Cassel.

Si vous trouvez ses informations sur Françoise de Pecker, mariée à Jean Jean Ghys qui vivait à Hondeghem 59, décédée avant 1750, je prends

Sources

Acte de décès de Jean Ghys

1750.D.JeanGhysveufx2

L’an de grace 1750 le 24 mars je soussigné curé de la paroisse d’Hondeghem après avoir fait le convoi, ai enterré au cimetière le corps de Jean Ghys, homme veuf de la seconde fois de Françoise de Pecker, rentier de sa profession ##, agé de 77 ans, décédé hier administré des sacrements ordinaires, dont on chantera le premier service pour le repos de son âme le 14 avril.

Ont été témoins Jean et François Ghys, fils du défunt, qui ont signé avec moi en double jour et an que dessus
Signatures: François Ghÿs, et celle du curé

##et marguillier. Raturé: magister de l’église

Transcription de moi, orthographe et syntaxe modernisées

Note : il n’y a pas la signature de Jean Ghys

Sur les marguilliers

Les marguilliers des églises du Nord de la France aux XVIIe et XVIIIe, par Philippe Moulis, Bulletin Historique du Haut-Pays N°80 – 2014.

Un avis sur “M comme Marguillier

  1. Dans ce document, les « h » des Ghys ont une forme curieuse, que j’ai aussi observée dans des documents plus anciens, et les font ressembler à un « h » retourné vers le bas, visible ici surtout dans la signature de François Ghys.. Je laisse de côté la problématique du « tréma » sur les y que j’espère voir traiter dans un autre billet.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :