K comme l’année 1846, JB fait un break

En 1846, Jean Baptiste Gillardo a 24 ans. C’est aussi une des années où a lieu le recensement de population. On a utilisé jusqu’à présent les recensements de 1831, 1836, 1841, tous rendus disponibles en ligne par les Archives départementales de la Meuse (AD55).

Optimiste, j’attaque les 277 pages du registre de recensement de Bar-le-Duc. Page après page. Plusieurs fois. Jean Baptiste Gillardo n’y est pas. Il fait un break ailleurs.

Où peut-il bien être? Spoiler : je ne sais pas mais j’ai une hypothèse. Il est peut-être à l’armée. A cette date, c’est la loi Gouvion Saint-Cyr de 1818 qui régit le recrutement de l’armée. Il consiste au tirage au sort des jeunes hommes de 20 ans. Ceux qui “tirent le mauvais numéro”, sont engagés pour 5 ans. Ou pour 6 ans, mes notes sont contradictoires. Le remplacement avec contre partie financière est légal.

Jean Baptiste Gillardo a eu 20 ans en 1843. Il pourrait donc être parti à l’armée de 1843 à 1848 ou 1849). sur le site des AD de la Meuse, les registres militaires commencent en 1867.

Il faudrait rechercher dans les archives non numérisées

Pour aller plus loin, il faut rechercher dans les archives non numérisées. Les affaires militaires constituent la série codée 1R (cadre de classement national). L’inventaire des fonds des AD 55 (pdf) m’aide à identifier les référence à consulter, concernant les tirages au sort, les remplacements, les engagés volontaires. En réalité, il faudrait demander conseil aux archivistes.

1 R 92-95 Registres des actes de remplacement et de substitution pour les classes 1818 à 1868. 1818-1868
L’année en question (1843) n’existe pas (ou a 1818, 1836, 1854-57 ou 1866-68)

1 R 98-155 Conseil de révision : procès-verbaux des délibérations*. 1816-1869
*Les registres comprennent toujours le report des ajournés des deux classes précédentes ainsi que les étrangers au département.

On pourrait donc consulter les cotes suivantes, des fois que JB Gillardo ait été concerné par le conseil de révision
1 R 98 124 pour l’année 1843
1 R 98 125 pour l’année 1844
1 R 98 126 pour l’année 1845

1 R 171-196 Listes cantonales du contingent. 1831-1858
Plus exactement, rechercher 1 R 181 pour l’année 1843

1 R 96 Engagements volontaires : instructions (1820-1869), correspondance ministérielle (1860-1869),
registres d’inscription (1815-1816, 1829-1852). 1815-1869

Les autres sont à Bar-le-Duc

Cette année 1846, on trouve bien le reste de la famille de JB Gillardo au 3, rue Montant : ses parents (58 et 60 ans), sa sœur Marie Fleurine (30 ans) et son neveu Gustave, 4 ans. JB n’y est pas.

On trouve bien aussi la famille Goudon au 49, rue Rousseau : tonton Antoine Goudon qui est maintenant dit parfumeur de profession, sa femme, et désormais trois filles : Eugénie 8 ans, Léonie 3 ans et Laurence 1 an. JB, qui vivait avec eux 5 ans auparavant, n’y est pas non plus.

La suite?

Le jour où j’aurai l’occasion d’aller aux archives de Bar-le-Duc, je demanderai conseil aux archivistes et me plongerai dans les registres papier.

En attendant, avez-vous d’autres hypothèses pour expliquer l’absence de JB de Bar-le-Duc en 1846? On le verra dans les prochains articles, il y revient, s’y marie en 1851 et y exerce ensuite sa profession de coiffeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :