M comme Mariage du perruquier et de la couturière

1851 (28 ans), se marie

Jean Baptiste Gillardo se marie à l’âge de 28 ans,

En 1851, mariage avec Jeanne Joséphine Rouge. Elle est couturière. Son père à elle est toujours tisserand et sa mère est décédée. Jean Baptiste Gillardo, lui est dit de profession perruquier.

Les témoins :  

  • Claude JOBARD, tisserand 54 ans oncle de l’époux 17 rue Montant. Geneanet indique que Claude Jobard  1796-1858 est le mari de Thérèse Gillardo 1797-1864, sœur de Claude Gillardo le père de JB. (info non vérifié)
  • Pierre Charles GILLARDO tailleur d’habits 33 ans cousin de l’époux, 14 (54?) rue Saint Jean. Pierre Charles Gillardo 1816 – 1850 serait le fils de Hyacinthe Gillardo 1795 – 1837, autre frère du père Claude Gillardo, info Généanet non vérifié
  • François LECLERC tisserand 55 ans non parent, 23 rue Savonnière
  • Claude Joseph HUET coutelier 31 ans cousin de l’épouse, 17 rue du Cigne

L’acte de mariage n’indique pas les adresses des mariés. Par contre, on les retrouve sur le recensement de la même année, 1851, au 58 rue du Bourg. JB Gillardo est noté coiffeur, 28 ans, et Jeanne Joséphine Rouge, femme Gillardo, couturière.

Acte (AD 55) Bar-le-Duc NMD (1851) 2 E 29 (72)

Bar-le-Duc NMD (1851) 2 E 29 (72) vue 179/342

Marge : Gillardo Jean Baptiste et Jeanne Joséphine Rouge

L’an 1851, le 11 février, à 10 heures et demie du matin, pardevant nous Alphonse Rousselle Jacquemin, adjoint au maire de la ville de Bar-le-Duc, chef-lieu du département de la Meuse, faisant par délégation spéciale les fonctions d’officier de l’état civil, étant en notre hôtel de ville, ont publiquement comparu : d’une part, Jean Baptiste Gillardo, perruquier, domicilié à Bar-le-Duc où il est né le 19 février 1823, ainsi que nous nous en sommes assuré, fils majeur de Claude Gillardo, tisserand, et de Julie-Fleurine Henriquet, son épouse, domiciliés au dit Bar, ici présents et consentants.

D’autre part Jeanne Joséphine Rouge, couturière, domiciliée à Bar-le-Duc où elle est née le 24 septembre 1823, ainsi que nous nous en sommes assuré, fille majeure de Joseph Nicolas Rouge, tisserand, domicilié au dit Bar, ici présent et consentant, et de feue Marguerite Juet, son épouse, décédée en cette ville le 22 décembre 1847, ainsi que nous nous en sommes assuré.

Lesquels nous ont requis de procéder au mariage projeté entre eux, et dont les publications ont eu lieu à Bar-le-Duc le 26 janvier dernier et le 2 février courant. Aucune opposition ne nous ayant été signifiée, le père de la comparante nous ayant affirmé par serment, aux termes de l’avis du conseil d’état du 30 mars 1808, que c’est par erreur qu’il n’est désigné que sous le seul prénom de Nicolas dans l’acte de naissance de la comparante. Ayant droit à la réquisition des parties, après leur avoir donné lecture des pièces constatant leur état civil et du chapitre dix du titre du code civil intitulé du mariage, avons interpelé les comparants et leurs ascendants présents de déclarer s’il a été fait un contrat de mariage. Après la réponse négative qui nous a été faite nous avons demandé aux requérants s’ils voulaient se prendre pour mari et femme. Chacun d’eux ayant répondu affirmativement nous avons déclaré au nom de la loi que Jean Baptiste Gillardo et Jeanne Joséphine Rouge sont unis par le mariage.

De tout(?) quoi nous avons dressé acte en présence de Claude Jobard, tisserand, âgé de 54 ans, oncle de l’époux; Pierre Charles Gillardo, tailleur d’habits, âgé de 33 ans, cousin de l’époux; François Leclerc, tisserand, âgé de 55 ans, non parent des époux; et Claude Joseph Juet, coutelier, âgé de 31 ans, cousin de l’épouse, domicilié à Bar-le-Duc, le premier rue Montant, numéro 17, le deuxième rue Saint Jean numéro 14 (54?), le troisième rue de la Savonnière numéro 23, et le quatrième rue du Cigne numéro 17, lesquels ainsi que les époux et leurs pères ont signé avec nous aux deux registres, après lecture et collation du présent acte; la mère de l’époux a dit ne savoir signer

Signatures: Gillardo. Jeanne Joséphine Rouge. Joseph Nicola Rouge. Gillardo. Gillardo. F(?). Leclerc. Jobard. Juet.

Patronymes ROUSSEL JACQUEMIN, GILLARDO, ROUGE, HENRIQUET, JUET, JOBARD, LECLERC. Rues de Bar-le-Duc: Montant, Saint Jean, Savonnière, Cigne(?)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :