Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Q pour Qu’est devenue Claire Despré (Ziverec, Chéron) ?

Claire Amélie Despré est une des filles d’Alphonsine Alexandrine Borosky. C’est la troisième enfant dans le schéma là, en dessous, en rouge.

On en était là

Claire Amélie Despré : on a vu qu’elle est née en 1891 à Ocquerre (article I). A 20 ans, en 1912, elle se marie avec Albert Ziverec, à Tancrou, souvenez-vous, c’est le mariage où on a dû s’y reprendre à deux fois pour cause de retrait de consentement de sa mère (article L). Une fille naît en 1913, Reine Raymonde Ziverec. Albert Ziverec n’est pas revenu de la guerre (article M).

1919, Albert Chéron ou le mystère du mariage Paris – Lizy

Pas de nouvelle de Claire Despré et de sa fille pendant la guerre. Le 6 septembre 1919 à Lizy-sur-Ourcq, Claire Despré, veuve d’Albert Ziverec, se remarie avec Albert Chéron. Date exacte connue grâce aux mentions marginale sur l’acte de naissance de Claire, on n’a pas l’acte.

Signalétique d’Albert Chéron : c’est un blond aux yeux marron de 1 m 74 (c’est grand), degré d’instruction 3 c’est à dire qu’il en sait plus que juste lire et écrire. Information de sa fiche militaire, bien sûr.

Il est veuf lui aussi, agent de la paix à Paris, né à Paris, trois enfants d’un premier mariage tous nés à Paris.

Ses parents, ses beaux-parents vivent près de la Tour Eiffel, ils sont concierges dans le quartier du Champs-de-Mars, fréquentent des employés et des conducteurs de tramway. Voilà un milieu très différent de celui de Claire Chéron, blanchisseuse à Lizy-sur-Ourcq, 100 km de Paris, et veuve d’un maçon originaire d’un tout petit village près de Lizy.

Et là, dans ce cas, je me pose toujours la question : mais comment ces deux-là ce sont-ils connus? J’ai creusé, ce qui m’a fait prendre du retard dans mes articles. Je raconterai dans un autre article ; en fait, si vous lisez tous les articles de ce challenge, surtout le M, en regardant les images, vous pouvez formuler une hypothèse. C’est cette hypothèse que j’ai confirmée et précisée. Bref, réponse dans un autre article.

Les enfants des unions précédentes

A son remariage en 1919, Albert Chéron a trois enfants. Simone, 11 ans. Raymonde, 9 ans. André, 5 ans. Leur mère se nommait Marie Augustine Lemoine, couturière. Elle est décédée en 1915. Tout ce monde vivait (et mourait) à Paris.

Albert Chéron était aussi à Paris pendant la guerre, militarisé dans le corps des gardiens de la Paix conformément aux prescriptions du décret du 7 août 1914 et maintenu dans ses fonctions à la disposition du Préfet de police.

Après le décès de la mère, il est possible que les enfants aient été élevés avec l’aide des grands-parents paternels, ils vivaient tous à la même adresse à Paris. Les grands-parents avaient autour de 70 ans en 1919.

Vous vous souvenez aussi que Claire Chéron a une fille, Reine Raymonde Ziverec, 6 ans. On a donc un jeune couple, 28 et 38 ans, avec des enfants de 5, 6, 9 et 11 ans.

Reine Raymonde Ziverec
2 juin 1913, Tancrou (77),

Simone Marguerite Chéron
19 novembre 1908, Paris 7 (acte du 21 novembre)

Raymonde Elisabeth Chéron
19 décembre 1910 (acte du 21 décembre), Paris 7

André Georges Chéron
6 février 1914, Paris 7

1921, recensement

Donc, le mariage de Claire Despré et Albert Chéron a lieu à 1919, à Lizy-sur-Ourcq. Ensuite, je ne sais pas si la famille recomposée vit à Paris ou à Lizy. Enfin, Albert Chéron est toujours gardien de la Paix à Paris, je ne pense pas qu’il était en télétravail. Donc, lui, Paris.

On a le recensement de 1921 pour Lizy. Il n’existe pas pour Paris. Voilà qui je trouve à Lizy. Enfin, les plus attentifs le savent déjà car on l’a vu dans l’article P.

AD77, recensement Lizy-sur-Ourcq 1921
Angèle NAVEZ, 1881, Ocquerre, chef [de ménage], blanchisseuse, [patrons] divers
Simonne CHÉRON, 1908, Paris, nièce, sans profession
Raymonde CHÉRON, 1910, Paris, nièce, sans profession
Renée [Reine] ZIVEREC, 1913, Tancrou, nièce, sans profession

Ce que nous apprend donc ce recensement : Angèle Despré (épouse Navet), la grande sœur de Claire Despré, âgée de 40 ans, vit seule avec ses trois nièces. Ses trois nièces sont les deux filles d’Albert Chéron, Simone et Raymonde, et la fille de Claire Despré, Reine Ziverec.

Quand j’ai vu ça au début, je me suis bien sûr demandée : mais elle est où Claire Despré, leur maman et belle- maman? Probablement à Paris en fait, avec son mari. Mais ce n’est pas sûr, je ne sais pas. La deuxième question c’est : mais il est où le dernier enfant d’Albert Chéron, André (André Georges), né en 1914? On va supposer qu’il est aussi à Paris, avec son père et sa belle-mère, ou alors chez les gens qui l’ont élevé depuis la mort de sa mère. Voilà les suppositions, je n’ai aucune confirmation.

1921, retraite d’Albert Chéron

30 juin 1921, âgé de 40 ans, Albert Eugène Chéron, agent de la Paix parisien, prend sa retraite (source Fiche militaire). Pour le coup, Albert Chéron et Claire Despré viennent vraisemblablement vivre à Lizy-sur-Ourcq avec la totalité de leurs enfants, les recensements suivants et actes d’Etat civil vont dans ce sens. Quant au recensement de 1921 qui montre le couple absent de Lizy, on ne connaît pas la date exacte à laquelle il a été effectué. Avant ou après le 30 juin? Avant ou après la date où ils seraient revenus à Lizy?

Dans la fiche militaire d’Albert Chéron, des notes éparses indiquent : 1923 : 6 enfants. 1928 : 7 enfants. Cela me fait penser que sûrement, il avait une pension de retraite. Et que peut-être cette pension dépendait du nombre d’enfants à charge.

1923-1930. Des enfants communs

Quatre enfants naissent à Lizy-sur-Ourcq du couple Claire Despré et Albert Chéron
Jacqueline en 1921 (Jacqueline Lucette)
Serge Chéron en 1923 (Serge Albert)
Monique en 1928 (Monique Ginette)
Nicole en 1930 (Nicole Reine)

On n’a pas les actes de naissance. Pour les trois filles, l’information provient des recensements et de la base décès Insee. Pour Serge, acte de décès à Paris 1941. Il a pu y avoir d’autres enfants qui n’auraient pas vécu.

1930, mariage de sa belle-fille Raymonde Chéron

En 1930, la seconde fille du premier mariage d’Albert Chéron se marie à Lizy avec Raoul GÉRARD. Raymonde Elisabeth Chéron, née 19 décembre 1910 à Paris 7. L’information figure en mention marginale sur son acte de naissance, sauf que je n’arrivais pas bien à la déchiffrer (je lisais Gérard Ravel Georges, sans possibilité d’identifier où se trouvait le patronyme !). Je n’ai pas l’acte de mariage, mais le recensement de 1931 montre que le couple constitue le foyer suivant celui des Chéron-Despré, avenue de la Gare.

1931 recensement

Le recensement de 1931 nous montre la famille recomposée au complet. Ils habitent avenue de la Gare à Lizy-sur-Ourcq. Les parents ont 40 ans (elle) et 50 ans (lui). Ils sont blanchisseuse et basculeur. Je ne sais pas en quoi consiste ce métier, basculeur.

Sa fille aînée est là, mais bizarrement son lieu de naissance est laissé blanc, son année de naissance est incorrecte, et sa profession n’est pas indiquée, alors qu’elle a 22 ou 23 ans et qu’à cet âge là, on bosse. Le fils André Chéron, 17 ans, est bien indiqué « maçon ».

Ensuite viennent les petits, enfants communs du couple, Jacqueline, Serge, Monique, Nicole. Ils ont entre 1 an et 10 ans. Et en dernier, la fille du premier mariage de Claire Despré, Reine Ziverec, blanchisseuse. Elle a 18 ans. Elle est notée comme « fille adoptive », car les liens sont donnés par rapport au chef de famille, Albert Chéron, qui est donc son beau-père. Je suis un peu fâchée qu’elle arrive en dernier dans l’ordre de recensement. Oui, franchement contrariée même.

Foyer suivant, on a la fille cadette d’Albert Chéron, mariée avec Raoul Gérard, né à Gouvernes en 1911. Gouvernes est une commune de Seine-et-Marne, pas tout près, 35 km de Lizy-sur-Ourcq. Profession de Raoul Gérard : forain. Avec ou sans rapport, je tiens à signaler que le cimetière de Lizy-sur-Ourcq héberge beaucoup, beaucoup de familles du monde du cirque. Et du grand banditisme.

AD 77, Lizy-sur-Ourcq, 1931 vue 17/30

– Le chef de ménage Albert Chéron, né à Paris 9ème et 1887, basculeur
– Sa femme Claire Chéron, née en 1891 à Ocquerre, blanchisseuse
– Son fils André Chéron, né à Paris 7ème en 1914, maçon (donc il a 17 ans)
– Sa fille Simone Chéron, née en 1909 (elle est en fait née en 1908 à Paris 7. Donc elle a 22 ou 23 ans ans, lieu de naissance et profession laissés blancs)
– Sa fille Jacqueline Chéron, 1921, née à Lizy, sans profession (10 ans)
– Son fils Serge Chéron, 1923, né à Lizy, sans profession (8 ans)
– Sa fille Monique Chéron, 1928, née à Lizy, sans profession (3 ans)
– Sa fille Nicole Chéron, 1930, née à Lizy sans profession (1 an)
– Sa fille adoptive Reine Ziverec, 1913, née à Tancrou, blanchisseuse (donc 18 ans, fille du premier mariage de Claire Despré avec Albert Ziverec)

Foyer suivant
– Raoul GÉRARD, né en 1911 à Gouverne, chef de ménage, forain
– Raymonde GÉRARD, née à paris en 1910, épouse, sans profession (il s’agit de Raymonde Chéron)

1933 décès d’Albert Chéron

Albert Chéron décède en 1933. Ma seule source est la tombe de Lizy-sur-Ourcq. Cette information ne figure pas sur la fiche militaire, je n’ai pas trouvé (ou pas cherché, je ne sais plus) dans les tables de succession et absence, et je rappelle que l’état civil de Lizy n’est pas en ligne après 1912, même pas les tables décennales.

Il avait 52 ans et laissant de son premier mariage : Simone 25 ans, Raymonde 23 ans, mariée, André 19 ans. Et du second mariage, 4 enfants de 3 ans à 12 ans. Claire Despré a 42 ans et est veuve pour la seconde fois, avec quatre enfants à charge.

1936 recensement et le mystère Michel Dalissier

Recensement Lizy-sur-Ourcq, 3 ans après le décès d’Albert Chéron. On y trouve Claire Despré

Les trois enfants du premier mariage d’Albert Chéron sont ailleurs. Est-ce que je sais où ils sont ? Alors :

  • Non pour Simone Chéron, née en 1908 à Paris, qui a donc 28 ans. Je sais qu’elle est vivante mais aucune idée d’où elle se trouve.
  • Oui pour Raymonde, le seconde, mariée au forain Raoul Gérard. J’ai noté les avoir vus à Lizy-sur-Ourcq, avec une fille Josiane Gérard, née à Paris en 1931. Raoul Gérard est alors chauffeur, pas forain comme en 1931.
  • Non pour André Chéron, né en 1914, mais comme il a 22 ans, j’ai bien l’idée qu’il fait son service militaire. Les listes de recensement militaire et les fiches individuelles ne sont pas disponibles en ligne au-delà de 1929, il nous faudrait la classe 1934.

Les enfants présents en 1936 avec Claire Despré, veuve Ziverec, veuve Chéron sont sa fille aînée, Reine Ziverec, 23 ans, blanchisseuse. Possible qu’elle ne soit pas mariée, et qu’elle aide sa mère à nourrir et élever tout le monde. Tout le monde, c’est ses demi frère et sœurs âgés de 6 à 15 ans, et un mystérieux Michel Dalissier, né à Lizy en 1934, donc il a deux ans. Il est noté petit-fils de la cheffe de famille.

Qui peut être Michel Dalissier ? A ce stade, je ne vois qu’une réelle possibilité : fils de la fille ainée d’Albert Chéron, Simone Chéron, qui serait donc mariée (ou aurait un enfant reconnu par le père) avec un Dalissier et aurait laissé l’enfant à sa mère à elle. Dalissier est un nom présent à Lizy-sur-Ourcq. Autre possibilité moins plausible à explorer côté Reine Ziverec.

Il faut signaler que Alphonsine Alexandrine Borosky est décédée en 1934. C’était la mère de Claire Despré, et peut-être l’arrière grand-mère, naturelle ou adoptive, du mystérieux Michel Dalissier né en 1934

Recensement Lizy 1936, AD 77 vue 21/29

Claire Chéron, Ocquerre, 1891, chef de ménage, blanchisseuse
Reine Ziverec, Tancrou, 1913, fille, blanchisseuse (23 ans)
Jacqueline Chéron, 1921, Lizy, fille (15 ans)
Serge Chéron, 1923, Lizy, fils
Monique Chéron, 1928, Lizy, fille
Nicole Chéron, 1930, Lizy, fille
Michel Dalissier, 1934, Lizy, petit-fils

Années 1940 – deux mariages et un décès

mariages andré, mariage Jacqueline, décès Serge

En 1938, à Lizy. Ou bien le 27 février 1937, je m’emmêle parfois dans mes notes. Mariage de André Chéron avec Marguerite Antoinette DEGROOTE (couturière chez Mme Dupré en 1936). André Chéron est le fils du premier mariage d’Albert Chéron, feu le mari de Claire Despré. On n’a pas l’acte et je ne sais plus d’où j’ai l’info, mention marginale de son l’acte de naissance à lui ? Hou là, cette fin d’article manque de rigueur.

En 1941, 15 mars, à Lizy. mariage de Jacqueline Chéron avec Gaston Emile Castex. Jacqueline Chéron est la fille aînée de Claire Despré et Albert Chéron. On a l’acte de mariage : les mariés sont cousins germains par leurs mères, Claire Despré et Ursule Despré. On reparlera d’Ursule Despré.

En 1941, décembre, Serge Chéron, domicilié à Lizy-sur-Ourcq, décède à Paris, à l’adresse correspondant à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Profession ouvrier agricole. Je n’ai pas d’informations sur les circonstances de ce décès. On a l’acte (en ligne, archives de Paris, 13ème arrondissement. Photo de Serge Chéron sur la tombe de ses parents, voir en fin d’article. Il avait 18 ans.

Après la seconde guerre mondiale

Je n’ai pas d’autres nouvelles de la famille après 1936. On a bien un recensement à Lizy-sur-Ourcq en 1946, mais je n’y trouve personne que je connais, il faudrait que je refasse la recherche très attentivement.

Les autres sources à dispositions sont les tables de successions et absences, que j’ai un peu explorées mais pas trop quand même, et qui sont lacunaires ; les répertoires des notaires, dans lesquels je n’ai pas fait de recherches car je manque de point d’accroche (des dates, des noms de notaires); la base Insee qui donne les décès survenus 1970 et indique le lieu et date de naissance des personnes décédées ; et la visite du cimetière de Lizy-sur-Ourcq. Les arbres mis en ligne par d’autres généalogistes, mais je n’ai pas vraiment cherché. Et normalement, les archives et mémoire familiales, mais là je n’en ai pas.

En l’absence d’autres informations, on saute aux décès.

Années 1960

Claire Amélie Despré. Meaux le 30 juillet 1961, l’adresse du décès correspond à l’hôpital, domiciliée 16 rue de l’Ourcq à Lizy. On a une copie de l’acte envoyée par la mairie de Meaux. Cimetière de Lizy-sur-Ourcq, avec son mari et son fils. Tombe photographiée en septembre 2021, en fin d’article.

A son décès, Claire Despré veuve Chéron avait perdu son 1er mari (Ziverec) depuis 47 ans, son second mari depuis 28 ans, son fils depuis 20 ans. Elle a encore ses quatre filles Reine, Jacqueline, Monique et Nicole, ainsi que les deux filles et le fils de son mari.

Années 1970 – 1980

Raymonde Elisabeth Chéron décède le 9 janvier 1979 à Beauvais, Oise (source : mention marginale acte naissance) épouse Gérard. On a vu qu’il y a eu un enfant née à Paris en 1931, Josiane Gérard. Pas de nouvelles depuis.

Simone Marguerite Chéron décède le 15 décembre 1989 à Beauvais, Oise. Source : base Insee.

C’étaient les deux belles-filles de Claire Chéron.

Années 1990

Décès de Jacqueline Lucette Chéron le 3 juin 1998 à Ablon-sur-seine, 94. Base Insee. C’est la première fille du second mariage de Claire Chéron, celle qui était mariée avec son cousin Gaston Castex. Je crois que leur tombe est à Lizy-sur-Ourcq avec leurs photos.

Décès de Reine Raymonde Ziverec, la fille du premier mariage de Claire Despré. 1999 Chatenay-Malabry. elle est veuve de Jean Alfred Déchaux. Domiciliée au Plessis-Robinson. Décès identifié par base Insee, et nous avons demandé l’acte à la mairie, ce qui a confirmé la filiation.

Années 2000

  • Monique Ginette Chéron,  22 décembre 2001 à Saint Brieux.
  • André Chéron décès à Paris 13 le 14 novembre 2006. Fils du premier mariage d’Albert Chéron.
  • Nicole Reine Chéron, 12 avril 2012 à Hyères.

Voilà pour les enfants et beaux-enfants de Claire Chéron, troisième fille d’Alphonsine Borosky. A part Serge Chéron, mort à 18 ans, ils ont tous eu une belle longévité. Ce serait étonnant qu’il n’y ait pas de descendants. La tombe de Claire Despré à Lizy-sur-Ourcq est entretenue.

Tombe à Lizy-sur- Ourcq, photographiée en septembre 2021

Portrait, sur sa tombe

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :