G comme grandir et devenir coiffeur comme tonton Goudon

En 1831, Jean Baptiste Gillardo a 8 ans et vit à Bar-le-Duc, rue Montant, avec ses parents. Recensement 1831 :

Gilardo Claude, tisserand, né à Bar, 43 [ans]
Henriquet sa femme née à Noyer (?), 44
Un fils Jean Baptise né à Bar, 8
Une fille Elizabeth née à Bar, 20
Une fille Marie née à Bar, 15

Recensement 1831 Bar-le-Duc E dépôt 460 / F1 (5) vue 472/482

En 1836, Jean Baptiste Gillardo a 13 ans, et vit toujours à Bar-le-Duc, rue Montant, avec ses parents. Le recensement montre toujours la famille au 11 rue Montant. Leur nom est orthographié Gilardeau avec un seul L et EAU : le père Claude Gilardeau, la mère Julie Florine Henriquet, notre Jean Baptiste 13 ans, sa grande sœur Marie Florine 20 ans qui est tisserande, comme le père. Recensement 1836 :

Gilardeau Claude, tisserant, Bar le duc, 47 [ans]
Henriquet f[emm]e Gillardeau Julie Fleurine, « , Noyers, 48
Gilardeau M[ar]ie Florine, tisserande, Bar le duc, 20
Gilardeau J[ean] B[aptis]te, tisserand, « , 13

Recensement 1836 Bar-le-Duc E dépôt 460 / F1 (6) vue 177/288

En 1841, le recensement révèle que rue Montant, chez les Gillardo, vivent le père, la mère et la grande sœur âgée de 25 ans. Jean Baptiste n’y est pas. Recensement 1841 rue Montant

Gilardeau C[lau]de, Tiss[eran]d, 53
Henriquet Julie, sa femme, 55
Gilardeau Marie Florine, 25

Recensement 1841 Bar-le-Duc Bar-le-Duc E dépôt 460 / F1 (7) rue Montant, vue 258/279

Jean Baptiste Gillardo vit en fait rue Rousseau, au numéro 59, dans le foyer d’Antoine Goudon, vous vous rappelez, le veuf de sa sœur qui est morte à 25 ans, celui que j’appelle Tonton Goudon. Tonton Goudon est coiffeur, et son neveu Jean Baptiste Gillardo est coiffeur. Et d’ailleurs Jean Baptiste n’est pas nommé Jean Baptiste mais Adolphe. Orthographié Gillardeau, avec 2 L cette fois et toujours EAU. Les autres membres du foyer sont Eugénie Jeannot, nouvelle femme de l’oncle, et leur bébé de 2 ans, Eugénie aussi.

Recensement 1841 Bar-le-Duc Bar-le-Duc E dépôt 460 / F1 (7) rue Rousseau, vue 145 /279

recensement 1841 rue Rousseau
Goudon Antoine, coiffeur, 28
Jeannot Eugénie, f[emme] Goudon, 30
Goudon Eugénie, fille, 2
Gillardeau Adolphe, coiffeur, 18

Un avis sur « G comme grandir et devenir coiffeur comme tonton Goudon »

  1. Intéressantes, toutes ces variations de l’orthographe du nom de famille Gillardo. On aimerait savoir quelles sont les façons de l’écrire dans les documents les plus anciens, et aussi à partir de quand l’orthographe s’est stabilisée. Le o final détonne pour un nom de France..

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :