Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

G comme GHYS

Ghys, le patronyme qui fait l’objet de ce #challenge AZ

Le prononcer

Comment le prononcer ? Pour moi, aucun doute car c’est le nom de mes grands-parents et de ma mère. Je les ai toujours entendu prononcer

  • g comme grenouille
  • i comme i
  • ssss à la fin

Je vois bien que les gens, souvent, galèrent à décider d’une prononciation : faut-il dire G comme grenouille ou comme genoux? Le S est-il muet ?

Le Nord, le Pas de Calais et puis Paris

D’après Géopatronyme (données INSEE), le patronyme Ghys aurait été attribué près de 1000 fois en France entre 1891 et 1990, soit une dizaine de naissances par an. V

Cette carte générée par Géopatronyme montre la répartition des naissances Ghys entre 1916 et 1940, en France. Le Nord, puis le Pas-de-Calais, sont largement prédominants : c’est là qu’on lieu les trois quart des naissances de Ghys, toutes périodes confondues.

G.carete geopatronyme

Le 3ème département avec le plus de naissances de Ghys, entre 1891 et 1965, c’est Paris. Ces données collent à mon histoire familiale : mon arrière-arrière-grand-père Edmond Ghys a quitté le Nord en 1871 pour s’établir à Paris. Ses frères et sœur sont restés dans le Nord, du moins à ma connaissance.

A partir des donné de Géopatronyme, j’ai calculé le nombre de naissances à Paris entre 1891 et 1965. Il y en a 55.

G.tableau

J’ai aussi compté les descendants de mon AAGP Edmond Ghys. 14 porteurs de patronyme.

J’ai donc le plaisir de de vous faire savoir que 25% des Ghys nés à Paris entre 1891 et 1965 sont des gens que je connais, que j’ai connus ou dont j’ai connu les enfants.

La Belgique

Le département du Nord est limitrophe de la Belgique, et les frontières n’ont pas toujours été les mêmes au fil des siècles.

Au niveau mondial, c’est le site Forebears (données hétéroclites) qui indique la concentration d’un patronyme donné dans tous les pays, pour l’année 2014.

En France, Forebears indique un millier de Ghys soit 1 personne sur 66 000)

En Belgique, ce sont environs 1500 Ghys, soit une personne sur 7000. – auxquels je serais tentée de rajouter 300 personnes de patronyme GHIJS, car je me suis laissée dire que y = ij, qui serait une lettre à part entière, en néerlandais (ou juste en flamand?).

Pour ma part, je n’ai pas identifié d’ascendant ou de collatéral côté Ghys qui me donne prétexte à consulter les archives de Belgique. J’attends l’occasion !

Post-scriptum

J’ai une demande, coté famille, de comprendre l’évolution de la prononciation du patronyme GHYS dans le temps, et particulièrement à Hondeghem, situé à la frontière linguistique français flamand. Il faudra y revenir. Si un lecteur a des éléments, je suis tout ouïe.

4 commentaires sur « G comme GHYS »

  1. Ghys – Ghÿs – Ghijs

    Tu ne parles pas du « tréma » sur le y, que l’on observe dans les actes anciens et dans les signatures jusqu’à Edmond Ghys. En écriture cursive, c’est à dire « attachée », on pourrait aussi bien y lire un « ij  » voyelle flamande qui correspond au son é-i, considérée comme une seule lettre .
    De sorte que la prononciation d’origine serait gué-isse.
    Avec cette nuance que le « gué » initial est très long et que le «i» final se rapproche du « é »
    J’ai pu vérifier cette hypothèse en présentant à une personne hollandaise le nom « Ghÿs » écrite avec un tréma, en lettres attachées, et il a nettement prononcé guéééé-isss avec un « i » mal fermé.

    Par ailleurs, comme tu le signales, il existe en Belgique des personnes dont le patronyme est bien GHIJS .

    Ce tréma dans les actes anciens, est parfois développé et ouvragé . Des illustrations seraient bienvenues.

    J’aime

    1. Oui il y aurait tout un travail à faire déjà pour relever les graphies. Je ne suis pas sûre que le tréma sur le y soit spécifique au patronyme Ghys, de mémoire on le trouve sur d’autres y et sur des u.

      A mon avis la question de la prononciation est une question en soi, indépendamment de l’écriture. Je trouve que c’est une question pour des spécialistes

      J’aime

      1. En effet, on retrouve la même problématique dans un patronyme de l’arbre élargi : Couzÿn. Et aussi pour le patronyme Ternynck qui a son pendant Ternijnck avec Jacques Ternijnck né a Hondeghem en 1702 et peut-être apparenté. Ce n’est pas spécifique au patronyme Ghys, évidemment.
        La prononciation est-elle si indépendante de l’écriture…C’est une question qui m’intéresse personnellement, même si je ne suis pas une spécialiste.

        Aimé par 1 personne

  2. Finalement, le Y avec son tréma ou ses zigouigoui dessus fera l’objet de l’article Y de cette série! Merci pour l’idée, je n’avais pas commencé l’écriture et le thème pressenti était relativement foireux. Y’a plus qu’à!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :