A comme à partir d’une photo

Jean Baptiste Gillardo, parfois appelé Adolphe, coiffeur à Bar-le-Duc (Meuse, 55), né 1823 et décédé dans les années 1910. Challenge #AZ2021

Paris, 22 juin 1897, mon arrière-arrière-grand-père Théophile Adrien Coulon se marie pour la troisième fois.

Mariage Théophile Adrien Coulon et Marguerite Labourasse Paris 22 juin 1897 (archives familiales)

Sur la photo, on voit son fils du mariage précédent, il a cinq ans, il s’appelle Marcel Coulon et deviendra mon arrière-grand-père. La nouvelle mariée s’appelle Marguerite Labourasse, plus communément appelée Henriette. C’est aussi la sœur de la défunte 2ème épouse de Théophile Adrien Coulon. La famille Labourasse vient de Bar-le-Duc, dans la Meuse (55).

Nous avons voulu identifier les personnes présentes sur cette photographie. Ici, nous nous intéressons au couple de personnes les plus âgées et plus particulièrement à l’homme, dont la mémoire familiale n’a gardé aucune trace.

Il s’agit plus que vraisemblablement de Jean Baptiste Gillardo, aux cotés de sa femme Joséphine Rouge. Jean Baptiste Gillardo est témoin du mariage civil, et dénommé à tort Adolphe Gillardot (avec un t). Adolphe était probablement un de ses noms d’usages, attesté par ailleurs. C’est un ami de la famille Labourasse. Il vit à Bar-Le-Duc.

Nous avons reconstitué une partie de la vie et Jean Baptiste Gillardo, de Bar-le-Duc. Cette recherche fait l’objet de cette série d’articles.

Un avis sur « A comme à partir d’une photo »

  1. Une photo de mariage connue depuis longtemps dans la famille…et aussi restée très longtemps pleine de mystères. Qui étaient donc ces personnages inconnus qui entouraient les mariés et l’enfant de la deuxième union, mon grand père-Marcel Coulon ? Comme nous regrettions l’absence de toute indication pouvant permettre les identifier … Il y a quelques mois, nous avons décidé de les sortir de l’ombre, avançant des hypothèses que nous avons peu à peu vérifiées ou rejetées. Lentement, les invités de la noce ont émergé du brouillard. Et voilà que leur histoire se précise, en commençant par celle du témoin Jean-Baptiste Gillardo. Un vrai bonheur.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :